index.jpg

 
 
 
 
 
 
 

Bienvenue > Les Avions Renard > RENARD R31 à moteur LORRAINE «PETREL»

RENARD R31 à moteur LORRAINE «PETREL»

 

 

 

Dès le début de la fabrication en série du Renard R - 31 on tenta de l'équiper d'un moteur plus puissant que le Rolls-Royce «Kestrel».

 

C'est ainsi que le R-31 n° 2 fut essayé muni d'un moteur Lorraine «Pétrel» 500 cv à compresseur (650 cv à 4.500 m).

 

 

Le moteur Lorraine posa de sérieux problèmes en altitude et, après investigations, il fut découvert que le givrage était à l'origine de ces ennuis. Des modifications furent immé­diatement apportées de façon à réchauffer l'air avant le carburateur mais, suite à cette disposition, le moteur chauffa anormalement.

 

Il fut alors décidé d'insérer une nourrice supplémentaire dans le circuit afin d'augmenter le volume d'eau de refroidissement. L'es­pace manquant entre le moteur et son carénage, la tôle fut découpée pour laisser dépas­ser le petit réservoir à l'extérieur; ce détail, bénin en apparence, fut la cause d'une mau­vaise indication au cours d'un vol de mise au point.

 

En présence des ingénieurs français de la maison Lorraine, le pilote Charles Rooms décolla le R-31 à circuit d'eau modifié, et à la fin de la prestation fit un passage à basse altitude quand il fut brusquement entouré de fumée. Le thermomètre d'eau cafouillait, battant la breloque entre 0° et 100°.

 

Charles Rooms revint atterrir et lorsque Joseph Callebaut, le chef-monteur des Ateliers Renard, ouvrit le capot-moteur, on constata avec effroi que le carter avait fondu, lais­sant entrevoir par endroit l'embiellage et le vilebrequin. La prise de température, située dans la petite nourrice sortant du capot et partiellement refroidie par le courant d'air, donnait des indications erronées alors que le moteur grillait. Le moteur Lorraine fut aban­donné.

 

 
 
 
 
 

Powered By CMSimple.dk - Design By Websitetemplate.org